Histoire des cadeaux de Noël

Publié le par Julien Ferrand

Histoire des cadeaux de Noël

Ils sont sous vos sapins ce matin, mais à quand remonte cette tradition des cadeaux de Noël ?

I/ De l'Antiquité au Moyen Age

L'histoire des cadeaux s’enracine dans un récit très ancien, datant de la Rome antique. De cette époque date l’étrenne (Du latin strenae en lien avec la déesse de la santé Strenia fêtée le premier jour de l'année)

La tradition romaine des étrennes a été reprise dans la chrétienté occidentale. Parents et amis échangent des cadeaux en signe de bon augure pour l'année à venir. Mais dans tous les cas, il s'agit d'échanges entre adultes.

Les cadeaux à l'attention des enfants remontent plus spécialement au moyen-Age et se rattachent aux fêtes chrétiennes et notamment celle de Noël qui célèbre la naissance de Jésus.

II/ Le XIXe siècle et l'essor de la consommation

Les magasins comme le Bon Marché, les Galeries Lafayette, La Samaritaine attirent par leurs vitrines richement décorées dans un contexte d'expansion économique en plein âge industriel. Ce sont ces mêmes magasins qui iront jusqu'à inventer l'emballage cadeau de Noël.

Afficher l'image d'origine

Le Bon Marché à la fin du XIXe siècle

Les livres comme Un Conte de Noël de Charles Dickens (1843), Les Quatre filles du Dr. March de Louisa May Alcott (1868) mais aussi La Petite fille aux allumettes d’Andersen (1845) ou encore Rémy de Sans famille d’Hector Malot (1878) contribuent à garder intact l'esprit de Noël.

Image illustrative de l'article Un chant de Noël

Un conte de Noël de Dickens

C'est donc véritablement au XIXe siècle que la fête de Noël passe de l’espace public à l’espace privé à mesure que les pratiques bourgeoises gagnent en visibilité et deviennent une source d’inspiration. En effet le fait d'offrir des cadeaux de Noël aux enfants est une coutume établie chez les bourgeois et les catégories inférieures vont copier cela par mimétisme.

Enfants jouant avec leurs cadeaux et sapin au XIXe siècle

Enfants jouant avec leurs cadeaux au XIXe siècle

En plus des cadeaux, la célébration de Noël s’accompagne de tout un ensemble de règles sociales émergeant progressivement notamment chez les bourgeois. Une des valeurs principales devient la charité faite aux pauvres. Les ouvrages destinés à la jeunesse bourgeoise utilisent la nuit de Noël comme un événement où l’enfant découvre les inégalités sociales. Dans le même temps, les cadeaux, autrefois mérités, deviennent progressivement un dû pour l’enfant.

Se développent tout au long des deux siècles les cadeaux typiques de la petite fille et du petit garçon aussi bien dans les catalogues publicitaires que dans les pratiques. Quant aux adultes, ils ne sont pas en reste (avec notamment les cadeaux pour l’époux ou pour l’épouse), même si les règles de don et de contre-don fonctionnent sur un registre différent de celui des enfants (tandis que le cadeau aux enfants se fait sans contrepartie).

boules de noël

Publié dans Divers

Commenter cet article