Et aujourd'hui? 30 septembre

Publié le par Julien Ferrand

Et aujourd'hui? 30 septembre

30 septembre 1938 : Accords de Munich

Le 30 septembre 1938 se déroulent les accords de Munich où les Français et les Anglais abandonnent la Tchécoslovaquie à l'Allemagne nazie d'Adolf Hitler. Le dictateur allemand tire de son succès la conviction que tout lui est permis.

En effet, après avoir annexé l'Autriche, Hitler réclame en septembre 1938 l'autodétermination pour les 3,2 millions d'Allemands qui peuplent la région des monts Sudètes, en Tchécoslovaquie.

Le 28 septembre, alors que la guerre est imminente, le Duce italien Mussolini propose une conférence internationale de la dernière chance entre Hitler, Chamberlain (Grande Bretagne) et Daladier (France). 

Daladier et Chamberlain finissent par accepter un«compromis» présenté par Mussolini par lequel le gouvernement de Prague est tenu d'évacuer les Sudètes dans les dix jours et de démanteler ses forteresses de la frontière. Dès le lendemain, l'armée allemande pénètre en Tchécoslovaquie et annexe les Sudètes. 

Le même jour, Hitler convoque à Berlin le président tchèque et le somme de «remettre en pleine confiance entre les mains du Führer le destin du peuple et du pays tchèques» sous peine de réduire Prague en cendres. Le lendemain, 15 mars 1939, l'armée allemande occupe sans combat la Bohême-Moravie. C'est la première fois qu'un État européen est ainsi asservi et réduit à l'état de colonie.

L'opinion publique des pays démocratiques est à la fois troublée et soulagée par les accords de Munich. A sa descente d'avion, Neville Chamberlain, toujours plein d'illusions, n'hésite pas à affirmer que le Führer «est un homme sur qui l'on peut compter lorsqu'il a engagé sa parole».

En France, au lendemain des accords de Munich, tous les journaux titrent à la une : La Paix ! Daladier est accueilli à son retour au Bourget par une foule en délire.

Une vidéo d'actualités de l'époque sur les accords de Munich

Publié dans Et aujourd'hui?

Commenter cet article