Et aujourd'hui? 25 septembre

Publié le par Julien Ferrand

La première page de la paix d'Augsbourg

La première page de la paix d'Augsbourg

25 septembre 1555 : Paix d'Augsbourg

La paix signée à Augsbourg le 25 septembre 1555 suspend les hostilités entre les catholiques et les protestants luthériens en Allemagne. 

Pendant deux décennies, l'empereur catholique Charles Quint, s'est efforcé de contenir en Allemagne la diffusion des Luthériens. En guerre, l'empire donne aux princes allemands le libre choix de leur religion, catholique ou luthérienne.

Une exception importante concerne les principautés ecclésiastiques gouvernées par un évêque. Ce dernier, s'il se convertit au luthérianisme, ne peut contraindre ses sujets catholiques à se convertir ou émigrer. Les protestants autres que luthériens sont exclus du compromis d'Augsbourg.

Lourd de  non-dits, le compromis instaure une paix précaire. Charles Quint, qui y voit un échec personnel, abdique et transmet à son frère Ferdinand la dignité impériale. Les rapports entre les communautés religieuses se tendent au point de susciter à la génération suivante une atroce guerre de Trente Ans.

Publié dans Et aujourd'hui?

Commenter cet article