Paris-Roubaix: L'enfer du Nord

Publié le par Julien Ferrand

Matthew Hayman remporte le Paris-Roubaix en 2015

Matthew Hayman remporte le Paris-Roubaix en 2015

La course cycliste Paris-Roubaix est une des épreuves cyclistes les plus vieilles que connait ce sport. Elle se déroule chaque année en mars ou en avril depuis 1896 sauf lors des deux guerres mondiales. Paris-Roubaix a de nombreux surnoms et notamment "L'enfer du Nord" ou "La Reine des classiques". Cette année encore, le dimanche 10 avril, les coureurs s'élanceront de Compiègne pour rejoindre le vélodrome de Roubaix.

Le parcours de l'édition 2017

Le parcours de l'édition 2017

En 1895, deux filateurs de Roubaix à savoir Theodore Vienne et Maurice Perez décident de la construction d'un vélodrome à Roubaix. Dans le but de concurrencer les grandes courses de l'époque comme Bordeaux-Paris, ils inventent la course de Paris-Roubaix qui restera donc dans l'histoire. La première édition de 1896 ne rassemblait qu'une petite cinquantaine de coureurs en raison de nombreuses critiques qui entouraient cette course. En effet l'Eglise critiquait le choix du dimanche de Pâques pour la tenue de l'épreuve car cela empêchait les participants et les spectateurs de se rendre à la messe. Enfin les journalistes de l'époque qualifiaient cette course de "projet diabolique". 

 

JoseF Fischer, le premier vainqueur de Paris-Roubaix

JoseF Fischer, le premier vainqueur de Paris-Roubaix

Si Paris-Roubaix est tant resté dans les mémoires c'est bien parce que l'épreuve est extrêmement difficile. A chaque édition, sur les 250 kilomètres du parcours, une cinquantaine de kilomètres de course se fait sur des pavés. Des secteurs sont devenus extrêmement célèbres comme le Carrefour de l'arbre ou la trouée d'Arenberg. Il s'agit pour les favoris de passer ces secteurs en tête en évitant les nombreuses chutes et crevaisons car les coureurs se suivent très souvent à la file indienne. La météo a un rôle considérable : Les jours de grand soleil la poussière gêne les coureurs, alors que les jours de pluie la boue rend la chaussée extrêmement glissante et délicate.

Présentation du secteur de la trouée d'Arenberg

Boue, pluie et pavés : Un triptyque infernal

Boue, pluie et pavés : Un triptyque infernal

Cette compétition offre au vainqueur un véritable pavé. De grands noms se sont succédés au palmarès comme Eddy Merckx, Bernard Hinault ou plus proche de nous Tom Boonen, le quadruple vainqueur. 

Tom Boonen avec le trophée

Tom Boonen avec le trophée

L'histoire de la course

Publié dans Divers

Commenter cet article