Histoire du championnat de France de football

Publié le par Julien Ferrand

Alors que le championnat ce termine dans quelques semaines désormais, c'est l'occasion de revenir sur ce championnat qui est tant critiqué à l'étranger mais qui reste passionnant pour les supporters de l'hexagogne qui vivent intensément chaque journée.

La création du championnat :

Le football français dispose de sa propre compétition dès 1894 et rassemble 5 clubs de la capitale parisienne. Le championnat rassemble alors à l'époque des clubs et des joueurs tous amateurs. A la veille de la fin de la guerre, en 1917, la coupe de France est créée et va totalement mettre en retrait le championnat. En effet la coupe permet de rassembler des équipes de toute la France là où le championnat ne rassemble que peu de clubs.

Le football professionnel a longtemps résisté en France au professionnalisme qui avait déjà touché l'Angleterre. Les joueurs qui jouaient en France étaient donc des purs amateurs jusque dans les années 1930 même si un "amateurisme marron" se développait. C'est à dire que les joueurs n'étaient pas rémunérés officiellement mais recevaient pourtant des sommes d'argent selon certaines prestations.

En juillet 1930, le conseil national de la fédération française de football dirigé par Jules Rimet (le créateur de la coupe du monde) se prononce pour la mise en place du professionnalisme en France. La FFF met alors en place pour la saison 1932-1933 un championnat professionnel à 20 clubs qui va totalement déchirer le football français car certains clubs refusent toujours le professionnalisme.

Le premier match de la division nationale (ancêtre de notre ligue 1) a lieu le 11 septembre 1932. La compétition est découpée en deux groupes. Les trois derniers de chaque groupe sont relégués alors que les deux leaders s'affrontent dans une finale pour obtenir le titre. Cette saison donne lieu à de nombreuses affaires de corruption avec des équipes déclassées. Finalement la finale du championnat voit s'affronter à Paris devant 15000 spectateurs l'Olympique Lillois à l'As Cannes. C'est le club nordiste qui remporte cette première édition. 

L'Olympique Lillois : Le premier club à remporter le championnat de France professionnel de football en 1932-1933

L'évolution du championnat jusqu'à aujourd'hui

La saison suivante, le système de finale est abandonné et la compétition comporte donc une poule unique basée sur un classement tout au long de la saison. Le premier du championnat à l'issu de toutes les rencontres est donc sacré champion de France. A partir de 1934-1935, le championnat se stabilise à 16 clubs. En 1936-1937, le système de goalaverage est utilisé pour la première fois afin de départager deux équipes à égalité. Dans les années d'avant guerre, de nombreux footballeurs étrangers rejoignent le championnat de France.

André Abegglen, attaquant suisse du FC Sochaux, est une des premières stars étrangères du championnat de France de football.

Si le championnat est handicapé pendant la Seconde Guerre mondiale, il continue pourtant mais porte le nom de "Championnat de guerre" et les victoires n'apparaissent pas dans les palmarès des clubs. 

En 1945, le championnat passe à 18 clubs. Dans les années 1950 et le début des années 1960, le football français va être surtout dominé par une équipe : Le stade rémois (Reims). Le club compte dans ses rangs un certain Just Fontaine (détenteur du record de buts marqués en une coupe du monde).

Un match de Reims en coupe d'Europe en 1963

Un match de Reims en coupe d'Europe en 1963

De 1963 à 1983, deux équipes vont se partager une grande partie des trophées dans un championnat qui attire toujours plus de spectateurs et qui déchaîne véritablement les passions. En 20 ans l'AS Saint-Etienne remporte 9 championnats alors que le FC Nantes en gagne 6. Le meilleur buteur de la saison 1970-1971 est Josip Skoblar avec 44 buts marqués pour son club l'Olympique de Marseille. Son record tient toujours aujourd'hui.

Entre 1970 et 1972, le championnat de France de football se réforme. A la suite de ces modifications, la compétition prend le nom de Division 1.

Le club de Saint Etienne en 1976, le FC Nantes en 1983 et Josip Skoblar le meilleur buteur sur une saison
Le club de Saint Etienne en 1976, le FC Nantes en 1983 et Josip Skoblar le meilleur buteur sur une saisonLe club de Saint Etienne en 1976, le FC Nantes en 1983 et Josip Skoblar le meilleur buteur sur une saison

Le club de Saint Etienne en 1976, le FC Nantes en 1983 et Josip Skoblar le meilleur buteur sur une saison

Entre 1983 et 1993, les Girondins de Bordeaux et l'Olympique de Marseille vont se partager les titres avec respectivement 3 et 4 titres. La période de domination marseillaise sous l'ère Bernard Tapie ira même jusqu'à consacrer le club sur le toît du football européen. 

Lors de la saison 1992-1993, une affaire de corruption lors du match Valenciennes/Marseille éclate. Des joueurs Valenciennois ont reçu des sommes d'argent pour perdre le match. Le titre est retiré au club et Marseille est rétrogradé dans la division inférieure.

Bernard Tapie, l'ancien président du club marseillais

Bernard Tapie, l'ancien président du club marseillais

Entre 1993 et 2001, plusieurs équipes vont se partager années après années le titre de champion de France. Sur cette période, le Paris Saint Germain de Rai, l'AJ Auxerre de l'entraineur Guy Roux ou encore le Monaco de Thierry Henry vont soulever le trophée. En 1994-1995, le FC Nantes remporte le championnat en établissant le record de matchs sans défaites sur une saison (32). 

Le FC Nantes détient le record de matchs sans défaites sur une saison. Guy Roux a passé 894 rencontres sur les bancs de Ligue 1
Le FC Nantes détient le record de matchs sans défaites sur une saison. Guy Roux a passé 894 rencontres sur les bancs de Ligue 1

Le FC Nantes détient le record de matchs sans défaites sur une saison. Guy Roux a passé 894 rencontres sur les bancs de Ligue 1

Entre 2001 et 2008, un seul club va raffler tous les titres de champion de France à savoir l'Olympique Lyonnais du président Jean Michel Aulas. Les sept titres remportés consécutivement ont véritablement marqué les annes 2000 en France. Le tireur de coup franc Juninho est resté comme un des meilleurs joueurs du championnat dans cet exercice. 

Le 7 juillet 2002, la ligue nationale de football devient la ligue de football professionnel (LFP). Ainsi, la division 1 change de nom et porte désormais celui de Ligue 1 (L1)

Juninho, le joueur clef du Lyon des années 2000

Juninho, le joueur clef du Lyon des années 2000

Entre 2008 et 2012, aucune équipe ne parvient à conserver son titre. Bordeaux, Marseille, Lille et Montpellier se succèdent Le titre montpelliérain de Louis Nicollin est à garder dans les esprits. En effet, le club est le seul à avoir privé le Paris Saint Germain de l'ère Qatar à remporter le titre.

Le président de Montpellier, Louis Nicollin, célèbre le titre de champion de France en se faisant une teinture aux couleurs de son club

Le président de Montpellier, Louis Nicollin, célèbre le titre de champion de France en se faisant une teinture aux couleurs de son club

Depuis 2012, le Paris Saint Germain s'accapare tous les titres et bat tous les records. Les coéquipiers de Zlatan Ibrahimovic semblent intouchables comme lorsqu'au bout de la 30e journée lors de la saison 2015-2016 les joueurs soulèvent le trophée après une victoire 9-0 à Troyes.

Le Paris Saint Germain détient le record de rencontres sans défaites sur deux saisons (36 matchs). Il ne reste plus qu'à savoir si le Paris Saint Germain remportera un nouveau titre où si l'AS Monaco de Jardim soulèvera le trophée Hexagoal.

Ibrahimovic, grande star de la Ligue 1 des années 2010.

Ibrahimovic, grande star de la Ligue 1 des années 2010.

1958/1959 OGC Nice
1957/1958 Stade de Reims
1956/1957 AS Saint-Etienne
1955/1956 OGC Nice
1954/1955 Stade de Reims
1953/1954 LOSC
1952/1953 Stade de Reims
1951/1952 OGC Nice
1950/1951 OGC Nice
1949/1950 Girondins de Bordeaux
1948/1949 Stade de Reims
1947/1948 Olympique de Marseille
1946/1947 CO Roubaix-Tourcoing
1945/1946 LOSC
1938/1939 FC Sète 34
1937/1938 FC Sochaux-Montbéliard
1936/1937 Olympique de Marseille
1935/1936 RC Paris
1934/1935 FC Sochaux-Montbéliard
1933/1934 FC Sète 34
1932/1933 Olympique Lillois
Hexagoal, le trophée du championnat

Hexagoal, le trophée du championnat

Les records du championnat

Général :

Record d'affluence moyenne sur une saison : 23 154 spectateurs par match (2006-2007)

Record d'affluence pour un match : 78056 spectateurs lors du match Lille/Lyon le 7 mars 2009.

Record de buts sur une saison : 1 334 buts inscrits (3,51 par match) lors de la saison 1946-1947

Clubs :

Plus grand nombre de saisons en première division : Sochaux (65 saisons)

Club ayant disputé le plus de saisons d’affilée en première division : Nantes (44) entre 1962 et 2007.

Plus grand nombre de points récoltés lors d'une même saison : Paris Saint Germain en 2015 - 2016 (96 points)

Record d'invincibilité d'un club en première division : Paris Saint Germain (36 matchs sans défaite, à cheval sur les saisons 2014-2015 et 2015-2016) 

Recod d'invincibilité sur une seule saison : Le FC Nantes  (1994/1995 avec 32 matchs sans défaite)

Record d'invincibilité à domicile : Le FC Nantes 92 matchs sans défaite du 15 mai 1976 au 7 avril 1981 

Plus grand nombre de victoires consécutives : Bordeaux (14 victoires à cheval sur la saison 2008-2009 et 2009-2010)

Record du plus grand nombre de buts marqués sur une saison : RC Paris (118 buts en 1959-1960)

Record du plus petit nombre de buts encaissés sur une saison : Marseille avec 21 buts en 1991-1992

Plus large victoire enregistrée lors d'un match de première division : Sochaux-Valenciennes (12-1) en 1935-1936

Joueurs :

Plus grand nombre de matchs disputés en première division : Mickael landreau (618)

Joueur ayant joué le plus grand nombre de matchs consécutifs en première division: Fabien Cool (306) 

Joueur de champ ayant joué le plus de matchs de première division : Alain Giresse (586) 

Meilleur buteur de l'histoire de la première division : Delio Onnis (299)

Meilleur buteur sur une saison : Josip Skoblar (44)

Meilleur buteur français sur une saison : Philippe Gondet

Plus grand nombre de titres de meilleur buteur du championnat de France consécutifs: Jean Pierre papin entre les saisons 1987 et 1992

Record de buts inscrits en un seul match :  Jean Nicolas et André Abegglen (7 buts en un match)

But le plus rapide : Michel Rio (8 secondes)

Plus jeune joueur à participer à un match de première division : laurent Paganelli (15 ans et 10 mois)

Entraineur:

Entraîneur détenant le record de matchs passés sur le banc d'une équipe évoluant dans le championnat de France de football de première division : Guy Roux (894)

Entraîneur ayant remporté le plus de fois le titre de champion de France: Albert Batteux (8)

Landreau, recordman du nombre de matchs joués en ligue 1

Landreau, recordman du nombre de matchs joués en ligue 1

Publié dans Divers

Commenter cet article